Tarte aux courgettes

Recettes

 

J’adore les tartes salées ! et vous ? Avec l’arrivée des premières courgettes, les expériences commencent. Celle-ci est une… »veille expérience »…les flocons de céréales dans les pâtes à tartes. Dans cette recette, le mariage « réussit » de la farine de petit épeautre et des flocons d’avoine. Bien que je n’utilise plus le blé en cuisine depuis de nombreuses années, j’ai conservé l’épeautre que j’affectionne tout particulièrement !

L’épeautre le plus couramment utilisé est le grand épeautre, une variété de blé ancien plus riche nutritionnellement que le blé. Cette céréale ancienne fait partie des recommandations en matière d’alimentation et de santé dans les écrits de Ste Hildegarde de Bingen (XIe siècle). L’épeautre est une céréales très saine, cultivée depuis des temps immémoriaux dans nos contrées et qui, entre autres, draine et reminéralise l’organisme. En pâtisserie le grand épeautre se comporte exactement comme le blé, levant bien et donnant une saveur « beurre-noisette » tout à fait particulière et délicieuse.

Le petit épeautre (ou engrais) est une ancienne céréale très énergétique, sa culture fait partie de l’histoire céréalière en Haute-Provence. Son moindre taux de gluten en fait une céréale qui a conservé son authenticité. Sa farine permet de réaliser un pain particulièrement savoureux. Son rendement est faible mais adapté aux sols pauvres et secs. Du fait de sa pauvreté en protéines à gluten, certains disent qu’il est mieux toléré, sinon par les patients avec la maladie coeliaque, au moins par certaines personnes qui souffrent seulement de sensibilité au gluten et au blé. A valider avec votre médecin et en fonction de vos réactions et tolérances.

Préparation 40 min / repos 30 min / cuisson 40 min / Pour 4/6 personnes

Pour la pâte
200 g de farine de petit épeautre – 50 g de petits flocons d’avoine – 4 c. à soupe d’huile d’olive – 1 c. à c. de thym – 1 c. à .c. d’estragon – 1 c. à c. de basilic – eau – sel gris non raffiné
Pour la garniture
4/5 courgettes (suivant leur grosseur) – graines de courge – 1 chèvre frais – persil – oignons nouveaux – 1 branche de romarin frais – 1. c. à s. de tamari – ail 

1. Confectionnez la pâte en mélangeant la farine, les flocons d’avoine, les aromates et 1 c. à c. de sel gris. Sablez avec l’huile d’olive, puis ajoutez quelques c. à s. d’eau. Laissez reposer 30 minutes à 1 heure à température ambiante. Etalez directement la pâte à tarte dans un moule en la fonçant avec la paume de vos mains, ou bien vous pouvez également l’étaler entre 2 feuilles de papier cuisson à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
2. Pendant ce temps, épluchez les oignons, émincez-les finement au couteau et faites les fondre doucement pendant 15 minutes dans l’huile d’olive avec une branche de romarin.
3. Ajoutez une c. à s. de tamari en fin de cuisson.
4. Pendant ce temps, rincez les courgettes et émincez-les en fines rondelles. Pelez et émincez l’ail.
5. Disposez joliment les tranches de courgettes sur la pâte à tarte. Coupez des lamelles de chèvre et placez-les sur la tarte. Salez très légèrement.
6. Cuire au four à 180°C pour 40 mn. A la sortie du four parsemez de persil, et de graines de courge.
7. Servir chaud ou tiède.

DVD Yoga à la maison et cuisine saine avec Sandra Insoha et Cléa, produit par Yoga Journal France. Venez découvrir nos 11 recettes filmées !
En vente sur http://www.boutiqueyogi.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s